loader

FAQ concernant le projet à Grande-Rivière

Questions posées lors de la séance d’information du 15 mars 2016 à Grande-Rivière.

A) Processus, traitements et questions techniques

A1. Pourquoi le saumon ?

Le saumon atlantique est une espèce dont la production est bien maîtrisée en aquaculture et comporte un risque financier plus faible pour le promoteur. De plus, le marché mondial du saumon atlantique est en croissance.

A2. Projetez-vous la production de d’autres espèce tel le loup de mer ?

Le complexe (3 sites) qui sera implanté à Grande-Rivière sera un complexe de saumon atlantique. CanAquaculture Inc. n’exclut pas de produire d’autres espèces dans des sites différents.

A3. D’où viendra votre approvisionnement en saumoneaux ?

La question de l’approvisionnement en alevins est centrale pour le projet. Ce volet est actuellement discuté avec différents acteurs, tant du domaine de l’aquaculture que gouvernementaux, afin de s’assurer de respecter toutes les lois et règlementations.

A4. Comment traiterez-vous les déchets et qu’en sera-t-il de l’entreposage des rejets ?

Les rejets solides (BOD) seront filtrés puis séchés dans le but d’en faire de l’engrais pour des producteurs agricoles locaux. Les eaux de rejet seront filtrées afin de respecter toutes les normes environnementales du gouvernement du Québec et du Canada.

A5. Quel sera le processus de traitement de l’eau salée et du biofiltre ?

L’eau sera filtrée tant à son entrée dans le site qu’à sa sortie par le système sophistiqué de filtration AKVA RAS2020. Ce système comporte notamment une filtration mécanique, une filtration biologique et un traitement UV.

A6. Quel sera le traitement des maladies dans le bassin et qu’en est-il des antibiotiques ?

La double filtration suivie du traitement UV réduira significativement le nombre de maladies pouvant affecter le saumon du site. Ce processus permettra diminuer de manière drastique les traitements antibiotiques et vaccins nécessaires au maintien de la santé du poisson.

A7. Eau d’entrée : influence de la marée sur la salinité et impact de l’eau rouge au printemps et à l’automne ?

Les données accessibles démontrent une variation de salinité qui n’influencera pas notre production. La question de l’eau rouge constitue un phénomène naturel de sédimentation relié à la crue printanière des eaux de la Grande Rivière. Cette variable pourrait impliquer l’ajout d’un système de filtration spécifique.

B) Produits du site et vente

B1. Comment votre projet se finance-t-il ?

Le plan de financement en place inclut la mise de fonds du promoteur (fonds privés) ainsi que les prêts. Des demandes de financement public via différents programmes seront déposées auprès des instances concernées. Précisons que l’apport de financement public permettra de démarrer plus rapidement les phases 2 et 3 du projet à Grande-Rivière.

B2. Quels seront les marchés visés ?

Les principaux marchés visés sont celui des États-Unis d’Amérique (Boston/New-York) et celui de la Chine. CanAquaculture Inc. est également ouvert à collaborer avec les entrepreneurs locaux souhaitant utiliser ses produits pour la transformation.

B3. Quel sera le poids du saumon lors de sa commercialisation ?

Le poids visé se situe à 4,5 à 5 kg (10 à 11 livres).

B4. Êtes-vous ouvert à la vente pour l’ensemencement de la rivière ?

Le saumon qui sera produit par CanAquaculture-1 sera un saumon exclusivement destiné à la commercialisation pour sa chair.

C) Questions générales

C1. D’où venez vous ?

CanAquaculture Inc. est une compagnie dont le siège social se situe à Havre-Saint-Pierre sur la Côte-Nord. L’entreprise regroupe des actionnaires provenant du Canada et de l’étranger.

C2. Qu’est-ce que sera l’emploi en tourisme ?

Un espace d’interprétation greffé au premier site, CanAquacultre-1, créera un emplois saisonnier visant à l’interprétation de la production de saumon atlantique en RAS2020.

C3. Êtes-vous ouvert à travailler avec MERINOV ?

CanAquaculture Inc. a présenté le projet à de nombreuses organisations gaspésiennes, dont MERINOV. Ces rencontres représentent un premier contact visant à établir des collaborations durables avec les différents partenaires régionaux.